This site uses technical cookies to improve the browsing experience of users and to gather information on the use of the site.
to continue click on OK for more information click on Privacy Policy

AwareuBlog

  • Home
    Home This is where you can find all the blog posts throughout the site.
  • Bloggers
    Bloggers Search for your favorite blogger from this site.
  • Archives
    Archives Contains a list of blog posts that were created previously.

Pauvreté, un combat européen à mener avec les démunis

Posted by on in AwarEU BLOG
  • Font size: Larger Smaller
  • Hits: 1198
  • Print

En Europe, le nombre des démunis reste bien trop élevé. L’UE et les États membres, qui se sont fixé un objectif collectif de baisse de la pauvreté avant la crise, doivent se saisir de cette question. C’est un enjeu économique, de compétitivité autant qu’un défi humain et social. Un sursaut européen appelle la participation des pauvres et des exclus aux politiques qui les concernent.

La lutte contre la pauvreté est une bataille européenne. En 2009, la Commission européenne a adopté la stratégie Europe 2020 visant à promouvoir une croissance « intelligente, durable et inclusive ». Derrière le jargon, l’intuition est juste : parmi les cinq objectifs retenus, outre l’éducation et l’emploi, figure expressément celui de réduire, en une décennie, « d’au moins 20 millions le nombre des Européens frappés de pauvreté et d’exclusion sociale ». Les résultats de la bataille contre la pauvreté et l’exclusion n’en demeurent pas moins insuffisants surtout quand on songe à la détresse humaine que cachent les chiffres. Selon Eurostat , dans 17 États membres de l’UE, à mi-parcours de la stratégie Europe 2020, le nombre de personnes risquant la pauvreté et l’exclusion avait augmenté au lieu de reculer. Il atteignait encore près de 25 % de la population en moyenne en 2016. Les femmes et les jeunes non qualifiés sont particulièrement vulnérables.

Sylvie Goulard, ancienne présidente de l'intergroupe de lutte contre la pauvreté du Parlement européen (2010-2017) et ancienne ministre des armées, rappelle que la lutte contre la pauvreté renvoie à la question du sens de l’intégration européenne : quel type de société voulons-nous bâtir ensemble ? Après un panorama rapide des inégalités et de la pauvreté, elle pose la délicate question du niveau approprié d’action publique : l’UE, au nom de l’égalité ? Les États, au nom de la subsidiarité, au risque de perpétuer l’unanimité en matière fiscale qui limite la redistribution ? Enfin, elle insiste sur la méthode choisie pour lutter contre la pauvreté, politiques qui doivent être conçues avec les personnes démunies.

Pour lire l’intégralité de la Tribune en français ou en anglais, rendez-vous sur le site de l’Institut Jacques Delors.

par Claire Versini

Responsable des Événements; Responsable des actions citoyennes & pédagogiques de Jacques Delors Institut

 

Last modified on
Rate this blog entry:
0
FaLang translation system by Faboba